Participation de la SOGUIPAMI au Congrès XPLOR Québec

La SOGUIPAMI  a participé pour la seconde fois à ce grand forum francophone de l’exploration minière au Québec (Montréal).

Ce forum a connu la présence de plusieurs responsables publics de secteurs miniers de l’Afrique francophone (Cote d’Ivoire, Sénégal, Burkina etc..) ; ce fut une occasion pour le Directeur Général de la SOGUIPAMI de partager les expériences en matière d’exploration minière, activité à laquelle la SOGUIPAMI a consacré un budget respectable en 2018.

Il a aussi été question de résoudre la problématique récurrente de l’accès aux capitaux Nord-Américains pour les societés de projets miniers opérantes en Afrique notamment dans la zone OHADA. Certaines structurations financières ont été discutées notamment le fameux Reverse Take Over (RTO) qui consiste à une prise de contrôle d’une entité publique canadienne cotée en bourse par une société de projet minier située en Afrique ; cela suggère de lever les problématiques de barrières juridiques et dans certains cas de souverainetés nationales.

Au-delà des marchés de capitaux il a été constaté un appétit grandissant des fonds PE (Fonds de Capital Privé) pour le risque minier africain. La Guinée compte deux projets miniers “Project Finance” exclusivement financés par des capitaux privés, dont un qui est déjà en production depuis août 2018. La SOGUIPAMI travaille à attitrer plusieurs de ces fonds liquides sur ses projets de développement actuellement en portefeuille.

Ce forum s’est conclu sur une note résolument positive ou l’on constate de plus de plus de societés canadiennes cherchant à s’africaniser (exporter leurs opérations en Afrique de l’Ouest) pour saisir les opportunités grandissantes qu’offre cette partie de l’Afrique qui, rappelons-le, bénéficie d’un cadre juridique d’investissement stable notamment pour la Guinée.